fbpx

EZINRIS

Un peu d’histoire !

Il fut un temps, où porter une perruque ou plutôt, savoir que l’on porte une perruque était TABOU; car elle a toujours était associée à un problème de croissance ou de chute de cheveux.

Cet accessoire est convoité depuis la nuit des temps. Utilisée dans L’Égypte ancienne, elle permettait de se protéger du soleil. En Grèce, l’Empire romain, les Cours Anglaise et Versailles se les sont appropriés. Portée aussi bien par les hommes que par les femmes, la coiffure, tout comme le vêtement, indique le statut social.

C’est à la Révolution que l’âge d’or de la perruque s’éteint. Tous les codes représentant la royauté ou un statut social plus élevé devait disparaître, et elle en faisait partie. C’est seulement dans les années 60’ qu’elle réapparait, beaucoup moins extravagante- oui les codes ont changés, on la veux le plus naturel possible. C’est également l’apparition des perruques fantaisies.
Dans les années 90’- la mode est à la sobriété, et au naturel – chanteuses, comédiennes, ou autres femmes de ce monde avaient accès à cette perruque qui imité votre implantation capillaire, car non commercialisé en grande masse, elle restait onéreuse.
De nos jours, les codes ont changés, la perruque s’est démocratisée et séduit de plus en plus de femmes, pour plusieurs raisons. Pouvoir changer de look rapidement, passer d’un carré plongeant brun, à une longue chevelure blonde. Pouvoir passer du bouclé au lisse… Elle nous permet de ne pas faire subir à nos cheveux les agressions des colorations, permanentes et défrisages, tandis qu’eux poussent et ne sont qu’en meilleure santé.

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cart Item Removed. Undo
  • No products in the cart.